Roy Rogers

Roy Rogers est le maître de la guitare slide moderne et il est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes du monde. Avec huit nominations aux Grammy Awards en tant que producteur et interprète, il est également un producteur de renommé internationale après avoir réalisé des enregistrements notamment pour John Lee Hooker . Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses compositions ainsi que son travail sur bandes sonores de film et de télévision.   Roy Rogers est né pour le blues.  Né en Californie en 1950, il a commencé à jouer de la guitare à l’âge de douze ans. Un an plus tard, il jouait dans un groupe de Rock’n Roll en interprétant des covers de Little Richard et de Chuck Berry. Il a découvert le blues très tôt lorsque son frère ainé a acheté un album de Robert Johnson. C’est à partir de cet instant que son attirance pour la guitare slide blues a commencé. Au fil des années il a développé un style très distinctif à la guitare slide, qui lui colle à la peau depuis des décennies.

Durant les années 1960 Roy Rogers a fréquenté les clubs rock de San Francisco où il a entendu beaucoup de grands noms du blues qui l’ont marqué et inspiré. Il a joué avec divers groupes jusqu’en 1976 pour ensuite former un duo acoustique avec le joueur d’harmonica David Burgin. De son association avec Burgin, découle l’album “Rogers & Burgin”. En 1980, Rogers forme son propre groupe, “The Delta Rhythm Kings” qu’il produit dans le circuit des clubs et différents concerts.

Peu de temps après son retour d’Europe, Roy Rogers a été invité à rejoindre John Lee Hooker et le Coast Blues Band. Durant un peu plus de quatre années, il fait des tournées avec John Lee Hooker en tant que premier guitariste du groupe. Rogers a établi une solide relation personnelle et professionnelle avec cette légende du blues. Vers la fin de son mandat avec Hooker, Roy Rogers a commencé à donner des spectacles en solo en interprétant des classiques country blues et des compositions originales qu’il avait écrites et perfectionnées durant des années. Il a également produit les quatre plus importants enregistrements de John Lee Hooker. « The Healer » « Mr. Lucky » « Boom Boom » « Chill Out ».

En 1985, il sort son premier album solo, “Chops Not Chaps” sur sa propre étiquette qui a été nominé pour un WC Handy Award. En 1987, l’étiquette “Blind Pig” produit “Slidewinder”, son deuxième album solo. L’album comprend des duos fantastiques avec Hooker et le “New Orleans piano great Allen Toussaint” ainsi que des chansons avec son propre groupe. Le talent musical de Roy Rogers a été présenté sur la bande sonore du film “The Hot Spot” en 1990 lequel a été enregistré avec Miles Davis, John Lee Hooker et Taj Mahal. Cet album a obtenu une nomination méritée aux Grammy Awards.

En 1991, Rogers s’associe avec le chanteur et virtuose de l’harmonica Norton Buffalo pour produire la sortie de l’album “R&B”. L’album est un véritable tableau et chef d’œuvre américain des airs acoustiques du blues. La pièce de résistance « Song For Jessica » a reçu une nomination au Grammy Award en 1991. Le duo revient en 1992 avec l’album “Travellin’ Tracks”, mettant en vedette des spectacles live ainsi que des enregistrements en studio où ils sont rejoints par une section rythmique sur plusieurs pistes.

Comme guitariste d’enregistrement ainsi que producteur et compositeur, Roy Rogers a enregistré non seulement à son propre compte, mais avec d’autres, y compris Carlos Santana, Bonnie Raitt, Linda Ronstadt, Steve Miller, Sammy Hagar, Ray Manzarek et une pléiade d’autres grands artistes. Il a été en tournée dans le monde entier depuis 1982 et a joué dans les festivals les plus prestigieux du monde, y compris celui de Montreux, North Sea Jazz Festival, Pori, Pistoia, New Orleans Jazz Festival et plus. Il continue à voyager dans le monde entier tout en présentant ses spectacles. Sa capacité à électrifier et émouvoir les auditoires est légendaire. Roy Rogers a toujours repoussé les limites de la guitare slide