Dans les années 70, Led Zeppelin marque au fer rouge l’histoire du Rock. Une trace indélébile, un écho qui résonne encore aujourd’hui dans toutes les mémoires bien après la dissolution du groupe légendaire.

En 2005, le chanteur Olivier Tronquet, décide d’invoquer à nouveau l’esprit du monstre sacré. Kashmir voit alors le jour pour rendre un hommage brûlant au mythique dirigeable.

Le premier show est sold out dès les pré-ventes et un nombre considérable de spectateurs restent sur le trottoir !

 

Et quand le groupe s’avance sur scène, la magie opère aussitôt.

 

La voix phénoménale d’Olivier, comme un coup de tonnerre, entre sur le riff anxieux de Dazed and Confused et la salle est instantanément médusée. Bien plus qu’un tribute band classique, ce sont des musiciens totalement habités qui explosent sur scène. Nicolas Gromoff se déchaîne à mains nues sur les fûts de sa batterie dans une magnifique version de The Rain Song. Maxime Hugot lâche l’archet avec lequel il jouait sur Whole Lotta Love et fait s’envoler le riff de Kashmir à coup de guitare synthé orchestrale soutenue par la rythmique bulldozer de Pierre Cordier à la basse. Nicolas Grosso, totalement possédé, virevolte en tout sens sur la scène, capturant tous les regards avec sa Les Paul noire crachant des solos hystériques.

 

Sourires béats sur tous les visages, moments uniques… Dans la salle comble, on croise tout autant des tout jeunes fans du Zeppelin fascinés par la brillance du spectacle et la puissance des musiciens que des inconditionnels de la première heure trop heureux de succomber à nouveau aux accords sorciers de Jimmy Page et Robert Plant.

 

Les concerts se succèdent avec la même ferveur et la même joie sur scène et dans les yeux du public, comme lors de l’énorme concert de la Fête de la Musique 2007 à Montpellier Odysseum, qui met en scène trois tribute bands : Pink Floyd, les Doors et Led Zeppelin. Sur cette immense place qui ne désemplit pas de la soirée, Kashmir termine en apothéose cet hommage fervent aux années 70.

 

Aujourd’hui, le groupe vient de réaliser un DVD live et s’apprête à partir sur les routes de France et d’Europe pour faire résonner toujours plus fort les mélodies inoubliables de Rock’n Roll, Immigrant Song ou Stairway to Heaven.

 

Alors que l’engouement pour Led Zeppelin ne cesse de croître depuis les rumeurs de leur re-formation, Kashmir est un concert à ne manquer sous aucun prétexte.

 

Keep Rocking !